Tout commence il y a plus de 110 ans, en 1898 précisément. A l’initiative de l’Eglise protestante, un pavillon de chasse datant du 17e siècle est transformé en hospice pour les «incurables et épileptiques».

Le 17 avril 1898, l’établissement Schlössli ouvre ses portes dans le quartier de Mâche.

Il y a plus de 110 ans, l’établissement Schlössli Biel-Bienne est inauguré à Mâche sous le nom d’«Asyl Gottesgnad», asile du droit divin. Originaire d’Anet, le premier patient, M. Adolf Feissli, y est admis le 21 avril 1898. Jusqu’en 1911, le centre dispose de 30 lits pour accueillir les malades chroniques venant du Seeland. La demande de soins augmente et les autorités réagissent. Grâce aux travaux, le nombre de lits passe bientôt à 90. Un siècle plus tard, avec son service externe à Beaumont, l’établissement accueille près de 130 résidents et résidentes. Depuis la création d’une association, de nombreuses choses ont changé. Celle-ci est aujourd’hui dirigée par un conseil d’administration composé de sept à neuf personnes. Sous la surveillance du canton, l’établissement Schlössli accueille des malades chroniques gravement atteints venant des circonscriptions de Bienne, Büren, Cerlier et Nidau. Le 1er janvier 2010, l’association crée une société anonyme, le centre pour malades chroniques Zentrum für Langzeitpflege Schlössli Biel-Bienne AG, en charge de la gestion de l’établissement.

Chronik_Schlössli.pdf